top of page
sale

Qui suis-je?

Flavie.png

Je suis une fille de la terre qui s'est souvent perdue, cherchée, heurtée. Je suis tombée, je me suis relevée, j'ai échoué et j'ai parfois eu l'impression de ne pas être à ma place, de me perdre dans des chemins qui n'étaient pas les miens. Puis j'ai compris que se perdre c'est aussi trouver le chemin. Qu'il n'y a pas d'erreur, simplement des expériences qui servent notre évolution.

Si on m'avait dit il y a 10 ans que j'accompagnerais les personnes avec la cartomancie, le tambour et la médiumnité j'aurais rigolé et j'aurais pris la personne pour une folle. Et pourtant la vie m'a "gentiment" guidée vers la spiritualité. Moi, qui, il y a quelques années, ne croyais en rien et me disais comme St Thomas "Je ne crois que ce que je vois".
 Je ne suis pas issue d'une longue lignée de médiums, chamans, voyantes, magnétiseuses. Loin de là! Il y a bien une de mes tantes qui barre le feu mais ça s'arrête là.
Et pourtant la vie m'a guidé ici. A cet endroit, où finalement beaucoup de choses prennent sens. L'invisible, l'impalpable, l'inexplicable qui finalement explique beaucoup de choses lorsqu'on ose sortir du rang et du mental. 

Une relation amoureuse m'a orienté vers le parcours de flammes jumelles. Par ce biais j'ai commencé à croire. Je ne pouvais plus faire autrement au vu de l'état émotionnel dans lequel j'étais. Une simple petite histoire et BIM tout s'effondre. Tout ce sur quoi je m'étais construite part en éclat. Tout s'effondre autour de moi, je ne me reconnais pas. J'ai l'impression d'être l'ombre de moi-même tellement la souffrance est présente. Moi qui pensais être guérie de mes anciennes relations et aller bien! La vie m'a gentiment remise à ma place. Cette souffrance était tellement forte et inexplicable que j'ai commencé à m'intéresser aux méthodes parallèles. J'avais bien fait auparavant quelques séances d'hypnoses mais ça s'arrêtait là.
J'ai commencé à voir une femme extraordinaire qui me parlait d'univers, de fardeaux, de spiritualité. J'avoue ne pas avoir trop compris au début et son discours sur l'univers était pour moi du charabia.
Puis j'ai découvert cette histoire de flammes jumelles qui parlait d'enfant intérieur, de masculin/féminin, d'égo, d'ombre et de lumière. Ce parcours me parlait tellement! On me confirmait que je n'étais pas devenue folle mais qu'en effet ce que je vivais était réel et que d'autres comme moi vivaient ça. Je me suis intéressée à ce parcours pour comprendre ce que je vivais et surtout pour aller mieux. Bon on va pas se mentir au début le "aller mieux" c'était surtout pour que le runner revienne. J'avais lu que la réunion avait lieu quand tu étais guéris. Alors ça a été ma carotte pendant un long moment et c'était tout à fait juste à ce moment là. Lorsque je baissais les bras c'est ce qui me redonnait l'envie, le courage et la motivation de me défaire de ce qui me faisait mal. 
J'ai fait une séance d'hypnose pour me reconnecter à mon enfant intérieur et lors de cette séance la praticienne me parle des flammes jumelles et m'oriente vers des constellations familiales et chamaniques. Je sens l'appel, je ne réfléchis pas et j'y vais. Et là je rencontre des femmes de coeur, des soeurs, des personnes qui comprennent mon désarroi et ma souffrance. C'était mon premier grand pas dans ce domaine. 

En parallèle, la cartomancie m'avait toujours attirée. J'avais un oracle, que j'utilisais mais ne comprenais pas toujours. J'essayais de lire la carte dans ce qu'elle signifiait et non ressentir son message qui parfois était l'inverse de ce que voulait dire la carte. J'ai, comme beaucoup, consulté des voyantes qui me disaient ce que je voulais entendre. Cela me rassurait. L'être aimé allait revenir, tout allait bien allé pour moi, il fallait que je sois patiente. J'étais tellement mal que je ne faisais pas toujours preuve de discernement. Et puis ça allait aller! Et finalement j'attendais, j'attendais que ça aille mieux, que l'amour frappe à ma porte, que ma souffrance parte...
Et puis j'ai rencontré 2 femmes médecines qui m'ont ramené à moi avec douceur et bienveillance. Parce que, dans tout ça, ce n'était pas l'autre le problème mais bien moi. Dans ce que je m'infligeais à moi-même et dans ce que je ne voulais pas voir. J'attendais mon sauveur sans comprendre que ce sauveur c'était moi et seulement moi.

Je me suis lancée de plus en plus dans la lecture de carte et dans la prédiction et wahou! je me bluffais toute seule de voir qu'à chaque fois je ciblais juste. Que ce soit sur le passé, le présent ou l'avenir. J'ai commencé à me faire confiance et à croire en mes ressentis. J'ai ouvert ma chaîne Youtube, mon groupe facebook et puis je suis arrivée au stade où j'ai créé mon entreprise. Mon métier d'éduc, je l'aimais c'est vrai, mais quelle frustration quand on sait que certains discours ou outils pourraient aidé encore plus mais qu'on ne peut pas se le permettre car il y a un cadre à respecter.
Au début j'ai beaucoup accompagné les personnes sur les parcours de flammes jumelles. J'étais moi aussi dans ce parcours et cela faisait sens pour moi. Puis j'ai avancé, remis en question ce lien, vu les choses sous un autre angle. Aujourd'hui je ne souhaite plus parler de flammes jumelles mais de liens d'âmes où le karmique vient chatouiller. Car finalement c'est une grande partie de ce parcours, se libérer du karmique pour enfin passer à autre chose, enfin se mettre soi en priorité, enfin s'aimer soi. 
Je remercie la vie de m'avoir mise sur ce parcours et chemin. C'était le coup de pied au derrière dont j'avais besoin pour arrêter de me voiler la face. Et je remercie la vie de continuer à me mettre des coups de pied au derrière car parfois c'est nécessaire pour aller voir et se défaire de ce qui est douloureux. 

Au fur et à mesure de mon parcours, mes capacités se sont développées et affinées. J'ai pris aussi conscience que certaines d'entres elles étaient là depuis de longues années. 

Je continue ce chemin d'évolution car aujourd'hui je suis convaincue que nous sommes là pour évoluer. Que certaines de nos blessures nous accompagnerons tout au long de notre vie et que nous devons apprendre à vivre avec. Que ces blessures font de nous des êtres uniques mais que le plus gros du travail est parfois d'accueillir, d'accepter et d'embrasser nos parts d'ombre. 

Je constate que mes propres compréhensions et guérisons aident mes consultantes. Que c'est parce que je suis passée par ces étapes que je peux accueillir, comprendre et aider l'autre. 
Mon parcours n'est pas exceptionnel mais c'est le mien. Il m'a permis d'en arriver là aujourd'hui, avec cette envie toujours présente d'aider l'autre. 

Pourquoi La Voix Ec'latente de l'âme?

Je me suis cherchée au cours de ces dernières années. J'ai commencé par "petit canal tranquille" pour passer à "Flamme de vie" et pour enfin en arriver à ce nom d'entreprise qui aujourd'hui me correspond. Il aura fallu un temps de repos, d'introspection et de cheminement pour en arriver là.
La voix car ma médecine principale passe par la voix. Que ce soit par les chants intuitifs lors des soins ou par mes mots. J'ai souvent le retour qu'en guidance lorsque je nomme les choses cela va toucher l'âme de la personne et lui donne les réelles prises de consciences dont elle a besoin. Ensuite Ec'latente pourquoi? Je cherchais quelque chose qui puisse définir le fait de remettre l'inconscient au conscient, la connexion aux profondeurs car mes accompagnements vont chercher dans les profondeurs. Du coup j'ai chercher un synonyme de profond et le mot latent est apparu comme une évidence. Et ec'latent car mes accompagnements font parfois éclater ce qui est latent pour y remettre de l'éclat, de la lumière. Voilà c'est simple et avec un jeu de mots donc c'est tout moi!!!

Mon parcours

2018: diplôme d'éducatrice spécialisée
2020: Stage de médiumnité
2020: initiation au triangle d'Isis
2021: Enseignement des Gardiennes (13 mères originelles)
2022: Stage de magnétisme
2022/2023: cursus chamanique


 

bottom of page